Pour ce début d'année 2016, nous nous évadions au son de Jikaëlle... Suite logique puisque votre découverte du mois de février n'est autre que le producteur de l'album "Evasions" de Jikaëlle, Bernard Léchot qui nous revient après plus de dix ans avec un album sorti en 2014, "Des accords"...

 

 

Ce 1er décembre 2015 fût vraiment particulier, au départ une rencontre prévue avec Nalya qui se transforme en un échange avec une pléïade d'artistes : Romain Swan en duo avec Nalya, Jikaëlle, notre découverte de janvier, et la rencontre avec Bernard... Même si les discussions étaient basées 'radio', nous le remercions pour le temps consacré à échanger sur l'évolution des radios web.

 

En route, après une soirée riche de notes de musique et de guitare, le CD de Bernard en poche, l'écoute s'impose, la galette dans l'autoradio, retour par autoroute... Et là... Surprise... Un album aux saveurs étendues, un véritable voyage autour du monde.

 

Nous quittons Paris la nuit aux accords de "Paris Nation", une bonne dose de rock pour débuter le voyage... Une aventure qui pourrait bien se terminer avec "Bien à toi" et notre petit doigt nous dit que cette chanson sent le vécu, un rock "violonné" par Mélody Génadinos qui nous laisse glisser dans la circulation sous les lumières des lampadaires... Sur le périphérique, dans et avec "La Nuit", nous sommes dans une ambiance d'un chalutier bousculé par une mer déchaînée mais où la voix de Florence Chitacumbi, telle un vent nous berçant, apaise notre voyage ... Ca aurait pu être une route aux abords de Nashville, "Sab Dimas" nous mène vers de bons accords de guitare (Inspiration Dire Straits ?)... Et de la nationale à l'autoroute, le mystère de "Géronimo", qui sort sa hache suite aux attentats de 11 septembre 2001, aux accords de flûte de Jean-Michel Jacquier est comme un signe de paix... ou de guerre. La route se poursuit avec "Le clan", une ballade rocheuse au milieu d'un canyon nourrie aux accords de violon de Thierry Châtelaine et de basse d'Amarande Léchot. La route défile pour la grande évasion de l' "Histoire", un bon goût de rock accompagné, encore une fois, de Florence Chitacumbi... Puis, telle une sortie de route... La perte de l'inspiration, mais, où, "D'accords en accords", une rencontre provoque un renversement total au son d'un ukulélé tenu par Morgan Léchot. Nous continuons notre chemin avec "Demain Sera", plus seventies, à coup de dés, de hasard et de cordes de guitare de Laurent Pogé pour, ensuite, s'arrêter sur une ballade qui scintille comme un hommage à Prévert, "Barbara", où le temps fout le camp sur une basse fretless de Erdal Kizilçay. Et, encore une fois, il faut "Tenir le Cap", tenir la barre... Quel cap, quelle barre, avons-nous fait les bons choix !?! Mais c'est l'arrivée de notre voyage, il est temps de mettre pied "Sur le trottoir", avec ce souvenir d'une rencontre telle cette ballade proposée, parce qu' "Avec le temps va, tout s'en va" comme reprend Florence Chitacumbi... Mais il y a toujours, comme l'a été ce cadeau de duo avec Jikaëlle, "Le Stylo", pour retranscrire les émotions et ça, ça vaut bien 'un bic à un euro'...

 

Un album musicalement riche, "En accords"... Une invitation au voyage pour cette album à cordes... Merci Bernard...

 

http://www.lechot.com/

 

   

  

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir