Devant ma porte il y’a un trottoir. De l’autre côté, il y a le « Trottoir d’en face ».

 

 

Je les revois les huit potes, dans mon bistrot, une bande de copains réunie autour de la musique depuis plus de dix ans. Ils sont bons les mecs. Inspirés par tout mais imprégnés de rien,

leur musique mélange des sons et des rythmes divers.

Du garage à pépé, au Zénith de PAU, en passant par les « Franco », ils ont 240 ans à eux huit et des centaines de concerts dans les pinces. Des vieux clous dans les planches !

Les voir est une expérience, les écouter en est une aussi. Leurs chansons... C’est pas banal. Leur truc c’est...comment dire...de la Poésique.

Leurs compositions, co-écrites par les frères Cyril et Benoit Crabos, sont à écouter car elles cachent bien des choses. Des ballades abritent les sujets et les mots les plus durs. Les morceaux rageurs peuvent cracher les plus beaux mots d’amour. C’est comme un « Multiplex ». Différentes ambiances au même moment. 

« Montana » est sûrement celle qui décrit le mieux cette « poésique ».

Une esthétique propre, soignée, mélange de folk de rock et de western, faites d’acier et de chair.

Je dis souvent que j’ai fait mes plus beaux voyages autour de mon comptoir. Celui-là en est un.

 


 

Après L'Amas D'Chair, un premier titre ovni, Antoine Elie revient avec Aïe, un deuxième extrait de son EP prévu pour le 19 janvier 2018.

 

« Difficile de parler de moi sans parler du monde, et inversement...

        On a qu'à faire comme si on se connaissait déjà et le temps se chargera de confirmer... »

 

Des paroles fortes, un air sombre, une voix éraillée et une plume aiguisée à la Noir Désir, voici comment nous pourrions résumer l’artiste français Antoine Elie, étant donné que nous le connaissons assez peu.
Mais pour mieux le découvrir, l’équipe a souhaité suivre ce chanteur passionné de pop-rock et vous faire partager ce bel extrait, accompagné d’un clip sublimé par le solo de danse de Fleur Copin.


 

Merci à vous Monsieur le poète et à très bientôt avec la sortie de votre EP !!!

 

Retrouvez Antoine Elie sur :

 

  

 


 

              Pas encore sorti que déjà il fait parler de lui, le premier album de Blinding Sparks pointera le bout de son sillon au début décembre 2017... Le premier titre "Deathbeds" est déjà en écoute sur Dyna'JukeBox Radio... Peut- être connaissiez-vous Blinding Sparks avec le premier EP "Renaissance Insipide", l'Ep des éloges et celui des belles rencontres aussi, des rencontres qui leur permettent aujourd'hui de concrétiser comme il se doit ce premier album.

 

 

Synopsis

            "Brutal Awakening" est le premier album de Blinding Sparks, celui-ci s'inspire d'une palette musicale allant du pop-rock au métal. On y retrouve un savant mélange hétéroclite de genres. Du gros son saturé aux ambiances intimistes, passant par du scream et des voix lyriques à la Evanescence, Blinding Sparks impose son style novateur et original sans pour autant renier avec ses racines. En effet, un chant torturé, une batterie déboulant comme un char d'assaut, des guitares incisives et des effets électro pour sublimer l'ensemble.

Sur Dyna'Jukebox, nous avons eu l'honneur de découvrir ce premier livret, et ce petit synopsis résume entièrement bien son contenu... Les titres se suivent mais les rythmes ne se ressemblent pas, non seulement vous passez d'un morceau hardrock à de la pop plus tranquille, mais dans un titre ce contraste peut aussi vous surprendre parfois... Les interprétations sont très variées, ce qui donne une certaine variété à cet opus. Chacun y trouvera son morceau... On peut vous glisser aussi que cet album a son petit secret de conception... Mais nous laisserons, les membres du groupe vous en révéler un peu plus...

 

 

              Les Blinding Sparks sont un groupe du genre ROCK originaire de Moselle. Le groupe est aujourd'hui composé de trois membres (Jérémy Conrad au chant, à la guitare et au clavier ; Nicolas Kieffer à la batterie et Claude Hilpert à la basse et à la guitare). Il s'inspire d'artistes tels que Linkin Park, Muse, Evanescence ou encore Bring Me The Horizon.Pour le nouvel album « Brutal Awakening » composé de 13 titres enregistrés au Dogged Studio. Laurent Bàn, comédien et chanteur français, s'est occupé de la direction artistique des voix. Artiste polyvalent, il s'est principalement illustré dans plusieurs comédies musicales dont Notre-Dame de Paris lors de la reprise du spectacle au théâtre Mogador, Le Petit Prince, Zorro, le musical et plus récemment Priscilla, folle du désert, la comédie musicale.

              Frédéric Duquesne, notamment guitariste des groupes Watcha, Empyr, Bukowski et Mass Hysteria et réalisateur artistique pour les groupes Brigitte et Mass Hysteria, a collaboré pour réaliser le mixage à Paris, des titres de l'album. Le mastering de l'album, lui, a été réalisé par le Suédois Magnus Lindberg Productions.

 

 

                Blinding Sparks c'est plus de 200 000 Vues sur Youtube, 1 500 abonnés Deezer, plus de 8000 mentions J'aime sur Facebook, le soutien de Ganesh2 (Youtubeur ayant plus de 120 000 abonnés) et surtout une Trentaine de Radios et Web radios qui diffusent actuellement leurs titres (en France, Belgique, Russie et aux Etats-Unis...).

Dans "Brutal Awakening", il y a forcément le titre que te convient...

www.blindingsparks.com

 

 

 


 

 

Ca y est, il est enfin sorti... Cet album tant attendu, le voilà enfin "Stories Untold" de Glen Laroche... Un artiste que Dyna'Jukebox Radio suit depuis 2012, nous découvrions avec vous un album haut en couleur "Abyssal Idéal".

 

 

Que pouvons-nous dire sur cet auteur compositeur et interprète de talent que nous n'ayons déjà dit ?... Partageons donc avec vous "Stories Untold" qui est l'album retour de Glen, un album qui se veut comme un retour aux sources, dans la même lignée de son premier album sorti en 2010 "Before the Klub N Afterparty", un premier EP d’une richesse musicale impressionnante où s’entremèlaient les références deep, soul, house, Rn’B, pop, bossa et lounge mâtinées d’un soupçon de rock. Ce dernier né est composé de 4 titres dont "Almighty's Hand", certainement le plus dynamique des quatre et celui que nous vous invitons à découvrir sur votre radio ; un fin mélange de sonorités soul et blues ; oui, oui nous osons même dire blues !

 

Les 3 autres titres restent, quant à eux, beaucoup plus langoureux pour laisser rêver et rester dans un univers soul... Il est sûr que cet album est encore une fois d'une composition artistique exceptionnelle, d'une musicalité fine avec des arrangements très subtils. Il faut véritablement le découvrir de toute urgence...

 

    

 


 

 

Nous partons à la découverte du groupe Telegraph qui ne devrait pas rester inconnu encore bien longtemps, de par sa qualité et le voyage musical qu'il nous propose

 

 

Telegraph, c'est tout d'abord trois amis, qui viennent nous conter le vieux whisky et le désert californien. Comme un film de route, leur musique est un battement de liberté inspiré par une forte envie de découvrir le monde.

Ces trois compagnons de voyage vous emmènent là où la musique folklorique sauvage rencontre l'énergie du rock moderne. La prose de Julian se réfère aux œuvres de Jack Kerouac et vous raconte l'histoire de Telegraph, comme tirée d'un journal de voyage, relatant l'aventure du groupe, ses racines et ses déboires.

"Saisir une chance, briser les habitudes, c'est l'histoire qu'ils veulent raconter."

 

Nous sommes ravis que Telegraph nous fasse découvrir ce titre, nous avons tout d'abord été impréssionné par cette qualité musicale où le rythme nous entraîne sur les routes du rock... On dit oui de suite. Le titre est accompagné d'un clip dans lequel nous retrouvons la simplicité de la musique au coin du feu, le voyage, de très belles images qui nous invitent à chanter "Somewhere far in the north, I found my pack, we run late in the moonlight cold, I can go down this road, no turning back, we run late in the moonlight cold". A la fin du titre, on en veut encore, encore quelques minutes de bon rock...

 

 

 

 

"When was the last time you had a pure moment of escape?"

 

http://telegraphband.com/