Pour ce mois de décembre, la musique sur la banquise aurait été d'actualité, mais nous avons préféré rester au soleil avec un album très chaleureux, à découvrir "Version Urbaine" de Alyoon.

 


C'est tout simplement un très bon EP. On se retrouve dans un univers magique où les arrangements sont vraiment de qualité ; cette voix nous transporte et on ne peut faire autrement que de se laisser entraîner dans le rythme de "Tout Donné". Avec "Nomades", on se met à danser tranquillement sur sa chaise sans trop savoir pourquoi et on continue tout en poésie avec "Faire de Nos Vies des Romans"... Quelle reprise de "Stand By Me" ! Elle est moderne et d'une interprétation vraiment excellente.  "Il y en a" est un titre de blues, mais justement il n'y en a pas assez, on en aurait aimé davantage.

 

 

Alyoon, de son vrai nom Alioune CISSE est originaire du Sénégal. Avec un père diplomate
travaillant pour l'ONU, Alyoon passe son enfance entre le Rwanda, la Somalie, Le Soudan, le
Zaïre et bien d'autres...

 

 

Bercé par des rythmes africains et amoureux de la musique, il grandit en écoutant et en
s'inspirant d'artistes tels que Tracy Chapman, Otis Redding, Ray Charles ou encore Bob Marley
pour la profondeur des textes.
Après avoir monté plusieurs groupes, passant du rock au gospel, et avoir enregistré un premier
album très éclectique, Alyoon y puise l'expérience nécessaire pour trouver sa voix. "Un
croisement entre Otis Redding et Youssou N'Dour" (le quotidien l'Est Républicain), "Un brin poète,
un brin rêveur il nous entraîne dans un univers multiple forcément différent" (magazine Cité
Black). "Le chanteur nous invite dans son univers aux couleurs pop-blues et africaines qui nous
renvoient aux réalités de ce monde" nous rapporte 'Planète Jeune numéro 77', à mi-chemin entre l'Afrique et
l'Occident, de la vraie variété internationale.

A écouter sans modération.

 

  

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir